Le Graviola Corossol votre allié naturel contre le cancer

Boutique Biologiquement.com
[Total : 61    Moyenne : 3.2/5]

Le Graviola bio, aussi appelé Corossol bio est un allié naturel contre le cancer, il est 10 000 fois plus puissant que la chimiothérapie.

Le corossol bio : un fruit vert à l’apparence peu charmante mais à l’intérieur doux et gentil! Au vu de son apparence et de ses nombreux bienfaits, le corossol bio est un fruit qui pourrait facilement intimider tous les autres. Aussi appelé “graviola” ou encore “corossol graviola”, ce fruit à la peau verte parcourue de picots peut mesurer jusqu’à 30 centimètres de long et peser plusieurs kilos!

Peu connu dans nos contrées, le corossol graviola bio est consommé et utilisé depuis la nuit des temps en Amérique latine et centrale, ainsi que dans les Caraïbes et en Afrique. De plus, il est également populaire dans le monde médical et pharmaceutique. En effet, ce fruit au goût que l’on situe souvent entre la fraise et l’ananas est aussi bon pour nos papilles que pour notre corps!

Le Graviola et le cancer

Bien que constitué à environ 80% d’eau, le corossol graviola bio renferme d’excellentes valeurs nutritionnelles. Il contient des fibres et des protéines, est riche en vitamines B et C et présente une belle quantité de minéraux, tels que le calcium, le fer, le magnésium, le phosphore et le potassium. À côté de tout cela, il affiche également une haute teneur en glucides qui lui confère d’excellentes vertus énergétiques.

Mais concrètement, pourquoi consommer du corossol graviola bio est si bon pour le corps? Voici une dizaine de raisons qui devraient vous convaincre.

Acheter de la poudre de feuille de graviola corossol sur la boutique Biologiquement.com
Acheter de la poudre de feuille de graviola corossol bio sur la boutique Biologiquement.com

Si le corossol bio fait énormément parler de lui, c’est principalement pour ses bienfaits contre le cancer. Et pour cause : certains affirment que les extraits de corossol bio sont des milliers de fois plus efficaces dans la lutte contre les cellules cancéreuses que les produits normalement utilisés lors d’une chimiothérapie! Mieux encore, contrairement aux produits médicaux, le corossol bio ne provoquerait aucun effet secondaire.

Mais quelles sont ces actions si bénéfiques dont ses adeptes parlent?

Apparemment, le corossol graviola bio permettrait de ralentir le développement des cellules cancéreuses et d’engendrer leur dégradation, sans pour autant endommager les cellules saines. Il aiderait aussi à diminuer l’apparition des effets secondaires qui suivent les séances de chimiothérapie, tels que les étourdissements et les vomissements.

Au total, le corossol bio aiderait ainsi à lutter contre une dizaine de cancers, dont le cancer des poumons, du sein, du côlon, du foie et de la prostate.

Cependant, si tout est ici écrit au conditionnel, c’est parce qu’il manque de recherches scientifiques sur la question pour entièrement corroborer ces dires. Evidemment, face à de telles vertus potentielles, de nombreux scientifiques se sont penchés sur la question, obtenant généralement des résultats plutôt probants. Mais, jusqu’à présent, ces résultats n’ont été démontrés qu’en situation in vitro ainsi que sur des animaux. Il faut donc attendre des études positives sur l’humain avant de pouvoir entièrement affirmer l’existence du lien entre le corossol graviola bio et la lutte contre le cancer.

Mais d’ici là, si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, rien n’empêche de commencer à boire des jus et tisanes de corossol bio dès maintenant.

Histoire du GRAVIOLA COROSSOL

Boutique Biologiquement.com
[Total : 12    Moyenne : 3.5/5]

En 1976, un médecin de l’Université de Pardue en Californie, le Dr Jerry McLaughlin, a découvert les acétogénines du Graviola Corossol, elles sont considérés comme des substances anti-cancers naturelles d’une grande puissance.

Voici encore un remède naturel ayant entres autres multiples applications, le pouvoir de guérir le cancer, ce qui a été scientifiquement prouvé, mais caché. Pourquoi ? Parce qu’étant simplement une plante, elle ne peut être brevetée. Il s’agit du Graviola (nom latin : Annona Muricata) qui se nomme Guanabana au Brésil et Corossol aux États-Unis.
C’est un arbre toujours vert de 6 à 15 mètre de hauteur qui pousse dans les forêts tropicales. Son fruit de 20 à 40 cm de diamètre a la forme d’un cœur avec une sorte de peau ressemblant à un grand cactus. Sa chair blanche est succulente et les gens peuvent l’acheter sur les marchés locaux.

Les tribus indiennes utilisent le Graviola bio depuis des siècles

Toutes les parties de l’arbre (feuilles, racines, tronc, écorce, graines) contiennent chacune des principes de guérison spécifiques concernant différentes maladies et déséquilibres de santé.
Selon les traditions du Brésil, les racines, le tronc et les feuilles sont utilisés comme sédatif – la nervosité, les catarrhes, les parasites – et comme galactogène des nouvelles accouchées. Dans d’autres pays d’Amérique Latine, ils sont aussi utilisés comme tonicardiaque moyen, et contre le diabète. Au Brésil, on prépare un mélange à partir d’un fruit immature mélangé avec de l’huile d’olive en tant que traitement externe pour l’arthrite et les rhumatismes.

Après avoir étudié la médecine ethnologique des indigènes de l’Amazonie et leur connaissance de la nature, nous devons nous demander concernant la vie et la santé, qui est le plus avancé ?
Ils n’ont pas d’hôpitaux, mais ils n’ont pas de cancers. Ils n’ont pas non plus de laboratoires pour transformer une plante en pilules, mais ils savent guérir sans ces artifices. Ces indigènes nous montrent comment vivre avec la nature et comment la nature offre tout ce dont nous avons besoin pour une vie saine.

Le point des recherches en cancérologie

En 1976, des recherches approfondies de « l’Institut national du cancer » des États-Unis sur le corossol bio ont abouti à la guérison rapide d’un « adénocarcinome » du gros intestin. Les composants actifs qui ont permis cela ont été isolés par le chercheur allemand et oncologue Helmut Keller et trois scientifiques associés; il s’agit des acétogénines qui ont été confirmées très efficace pour tuer de nombreux types des cellules tumorales sans pour autant toucher aux cellules saines.
Plusieurs résultats de l’étude ont été publiés, mais ont été suivies d’un silence fracassant… De guerre lasse, les chercheurs ont abandonné et laissé les résultats miraculeux dans les tiroirs de leur institut.

La même année, un médecin de l’Université de Pardue en Californie, le Dr Jerry McLaughlin, a découvert les acétogénines du Graviola Corossol bio , (il y en a 82) qui sont considérés comme des substances anti-cancers naturelles des plus puissances.

A la fin des années 90, l’un des scientifiques qui faisait partie de l’une des équipes de recherche a rompu le silence pour des raisons de conscience et quelques-uns des rapports sont devenus accessibles pour le monde de la médecine. Simultanément, des chercheurs Brésiliens sont allés en Amazonie pour étudier les plantes de la forêt tropicale. Ils se sont intégrés au sein des populations autochtones afin d’apprendre leurs connaissances ancestrales sur la guérison par les plantes locales.

Dès 1996, toutes les études des différents laboratoires ont conduit à la même conclusion, que les Acétogénines du Graviola ont une composante leur permettant de reconnaître les cellules malades, et de les isoler afin de les priver des nutriments manquants, ceci entraînant ainsi leur mort. Leurs résultats ont été publiés dans 8 études cliniques.

En 1997, un petit groupe de scientifiques a découvert que le Graviola contient également des alcaloïdes qui ont un effet antidépressif. Dans la même année, l’UNIVERSITÉ a publié une nouvelle information exceptionnelle démontrant encore plus de pouvoirs au sujet du Graviola. En effet, les études cliniques ont confirmé que les « acétonines Annonacae » du Graviola ne tuent pas seulement les cellules cancéreuses courantes, mais qu’ils sont également très efficaces pour tuer les cellules cancéreuses résistantes sur la chimiothérapie. Cette enquête explique comment cela est possible : les cellules cancéreuses qui survivent à la chimiothérapie ont développé une résistance contre de nombreux autres types de médicaments, appelé Multi-Drug-Resistant ce qui les immunises contre tout traitement ; et ceci conduit à 100% les patients « chimiqués » à la mort !

Selon Jerry McLaughlin, scientifique à Purdue, le Graviola semble stopper l’approvisionnement en énergie des cellules cancéreuses.

Le graviola corossol
Le graviola corossol

Propriétés du graviola corossol

Boutique Biologiquement.com
[Total : 35    Moyenne : 3.1/5]

Le Graviola Corossol bio, dont le nom scientifique est Annona muri cata, est actuellement considéré comme la plante aillant la plus grande capacité à détruire sélectivement les cellules cancéreuses.

Une étude datant de 2016 publiée dans l’European Journal of Pharmaceutical and Medical Research déclare que : « les feuilles de corossol bio peuvent inhiber les cellules cancéreuses et guérir le cancer plus rapidement et efficacement que la chimiothérapie ».

En fait, l’étude continue en suggérant que les recherches ont prouvé que les ingrédients actifs du fruit sont 10 000 fois plus puissants que la chimiothérapie pour combattre les cellules cancéreuses.
Entre-temps, une étude plus ancienne de la Purdue University publiée dans le Journal of Medicinal Chemistry suggère aussi que les composés du fruit testés sur les cellules du cancer du sein étaient plus efficaces que la chimiothérapie pour détruire les cellules.

Dans leur quête pour guérir du cancer, beaucoup de gens se tournent vers la médecine parallèle. Le corossol bio, bien qu’étudié depuis des dizaines d’années, fait du bruit sur les réseaux sociaux en tant que traitement naturel contre la maladie mortelle. Mais que dit la médecine moderne à propos de ce fruit tropical sucré.

le fruit et la feuille de graviola corossol
le fruit et la feuille de graviola corossol bio

Les tumeurs pancréatiques, par exemple, sont résistantes aux chimiothérapies conventionnelles, c’est pourquoi le cancer pancréatique a le taux de mortalité le plus élevé comparé à tous les autres principaux cancers. Mais une étude publiée dans le journal Cancer Letters démontre que l’extrait de corossol bio contenant des acétogénines prévient plusieurs voies de signalisation régulant le métabolisme, le cycle cellulaire, la survie et les propriétés métastatiques des cellules pancréatiques. Cumulés ensemble, ces changements conduisent à une réduction des tumeurs en cours de développement, et c’est prometteur pour la lutte contre le cancer du pancréas.
Certains experts mettent en gardent contre l’utilisation du corossol bio.

Le Cancer Treatment Centers of America met en garde contre l’usage du fruit pour traiter le cancer en raison d’un manque de tests sur les humains. Mais en réalité, le principal composé apparaissant comme très prometteur contre le cancer (l’acétogénine) pourrait ne jamais être étudié sur les humains à cause de sa toxicité.

Lorsqu’il est utilisé oralement, le corossol bio est considéré comme dangereux car des études montrent que les substances dérivées du corossol bio peuvent endommager les cellules nerveuses et causer des effets secondaires neurologiques semblables à ceux de la maladie de Parkinson.

D’après une étude de cas-témoin dans les Antilles françaises, 22 patients sur 87 avaient la maladie de Parkinson, dont on pense qu’elle s’est développée à cause du fait de boire la tisane préparée à base des feuilles du corossolier.

Par ailleurs, une autre étude suggère également que l’infusion faite avec les feuilles et les tiges du corossol bio peut être associée à la neurotoxicité. Et encore une autre étude publiée dans le Journal of Neurochemistry a démontré que l’exposition systémique chronique de rats à l’extrait principal du corossol bio (annonacine) a provoqué la neurodégénération de leur cerveau.

Le Memorial Sloan Cancer Center (MSCC) est d’accord pour dire que les extraits de corossol bio peuvent être efficaces contre de nombreux virus, bactéries et parasites dans des tubes à essai, et que les études en laboratoire ont démontré l’efficacité du corossol bio contre certains types de cellules cancéreuses. Toutefois, il peut être difficile pour quelqu’un qui songe à prendre du corossol bio de passer outre les études suggérant qu’il peut provoquer la maladie de Parkinson.
Par ailleurs, il y a aussi des effets secondaires à prendre en considération.

 

Description du Graviola corossol

Boutique Biologiquement.com
[Total : 14    Moyenne : 2.8/5]

Le Graviola Corossol bio a une forme ovale et une écorce de couleur verte foncée; son poids peut varier de 1,2 à 6,0 kilogrammes.

C’est un fruit qui peut mesurer jusqu’à 25 cm de long, avec un poids compris entre 1 et 5 kg. On le reconnait à son écorce recouverte d’épines quand il est fermé, et à sa chair blanche et pulpeuse, contenant des graines noires, une fois qu’il est ouvert.

Il pousse dans les régions chaudes de la planète, notamment au Brésil, en Malaisie, en Indonésie, à la Réunion ou à Madagascar, et il est très apprécié tant pour son goût sucré /acidulé (qui rappelle parfois les bonbons Arlequins) que pour sa capacité hydratante. Sa chair est en effet composée d’eau à plus de 80% ! Il s’utilise de diverse façon (en jus, naturel, en infusion…) car ses différentes parties offres des vertus spécifiques.

Sa chair sert à fabriquer du jus très rafraichissant, son écorce et ses racines sont utilisées dans la médecine traditionnelle des pays où il pousse, et comme nous allons le voir par la suite, la feuille de corossol bio est dotée de nombreuses vertus. Seuls ses pépins noirs doivent être ôtés, car ils sont indigestes ! (Si vous aimez les fruits exotiques, découvrez également les vertus de la Mangue Africaine !)

Le fruit et la feuille du graviola
Le fruit et la feuille du graviola bio

Le Graviola Corossol bio présente de grandes quantités de vitamines B et C, du calcium, du phosphore, du fer et du potassium. Une quantité de 100 grammes de Graviola Corossol bio équivaut à environ 66 kilos-calories, 25 mg de calcium, 28 mg de phosphore et 26 mg de vitamine C (un tiers de l’apport quotidien recommandé). Le fruit et la feuille sont un composé anticancéreux: l’annonaceae qui lui permet de détruire les cellules cancéreuses de l’organisme humain.

Graviola corossol antioxydant naturel puissant

Boutique Biologiquement.com
[Total : 13    Moyenne : 4.2/5]

Le Graviola Corossol bio, cette super plante anti-cancers, contient 82 acétogénines annonaceous.

Le corossol bio est un fruit exotique souvent cultivé dans les pays d’Amérique du Sud. Il contient des minéraux, des alcaloïdes, des acides aminés, de la vitamine C, B1 et B2. Ce fruit est un concentré d’antioxydant.

La feuille de graviola corossol un antioxydant et anti cancer naturel puissant
La feuille de graviola corossol bio un antioxydant et anti cancer naturel puissant

Des scientifiques ont étudié l’acétogénine annonaceous présente dans le Graviola Corossol bio depuis les années 1940 et les études ont montré que le Graviola Corossol bio détient des propriétés anti-tumorales. Ces composés chimiques modulent la production de triphosphate d’adénosine dans les cellules, privant ainsi les cellules cancéreuse d’oxygène et d’alimentation, cela a pour conséquence de réduire la vitesse à laquelle elles se développent.
De nombreux experts suggèrent de consommer ces anti-oxydants naturellement présents dans le graviola Corossol bio pour réduire les risques de cancer et augmenter considérablement l’espérance de vie.

Recette du smoothie de Graviola Corossol

Boutique Biologiquement.com
[Total : 12    Moyenne : 3.8/5]
  • Le smoothies à la Graviola bio forte en protéines

Ingrédients

1 yaourt nature (125 g)

¾ tasse de graviola (150 g)

Une poignée d’amandes

1 cuillerée de coco déshydratée (15 g)

1 tasse de fraises congelées (125 g)

Eau

Préparation

Pour élaborer ce délicieux smoothies, la seule chose à faire, c’est de mélanger les ingrédients dans le mixeur et d’ajouter petit à petit de l’eau jusqu’à ce que vous obteniez la consistance souhaitée.

  • Le smoothies à la graviola bio et aux épinards

Ingrédients

1 ½ tasse de graviola bio (300 g)

Une tasse d’épinards (30 g)

1 verre de lait d’amandes (200 ml)

1 verre d’eau (200 ml)

Une cuillerée de curcuma (5 g)

1 cuillerée de graines de chia (5 g)

1 cuillerée de  sirop d’érable (25 g)

Préparation

Mettez tous les ingrédients, sauf les graines de chia, dans le mixeur et mixez jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. Vous pouvez ajouter plus ou moins d’eau selon les goûts.

Mieux vaut que les ingrédients soient froids, ou si vous préférez, ajoutez des glaçons quand vous servez.

Avant de servir, ajoutez les graines de chia sur votre smoothie à la graviola bio et profitez-en !

  • Le smoothies à la graviola bio et à la noix de coco

Ingrédients

½ tasse de lait de coco (125 ml)

Une demi-tasse de graviola bio (100 g)

½ tasse de banane (150 g)

¼ tasse d’ananas (38 g)

1 cuillerée d’essence de vanille (10 ml)

1 cuillerée de miel (25 g)

Glaçons selon les goûts

Préparation

Mélangez tous les ingrédients dans le mixeur pendant quelques minutes, jusqu’à l’obtention d’un smoothies homogène.

Si vous ne souhaitez pas que votre smoothies se transforme en granité, ne mettez pas de glaçons dans le mixeur mais ajoutez-les à la fin du mixage.

  • Le smoothies à la graviola bio et à la mangue

Ingrédients

1 tasse de lait (250 ml)

Jus d’une orange et son zeste

3 tasses de graviola bio (600 g)

2 tasses de mangue (400 g)

Préparation

Mélangez tous les ingrédients dans votre mixeur jusqu’à ce que vous obtenez une texture homogène.

Servez dans votre tasse préférée avec un peu de glaçons et dégustez.

Souvenez-vous de râper le zeste d’orange sans arriver jusqu’à la partie blanche car il donnerait une saveur amère à votre smoothies.

  • Le smoothies à la graviola bio et au kiwi

Ingrédients

1 tasse de lait de votre préférence (250 ml)

Une tasse de graviola bio (200 g)

1 kiwi mûr

1 cuillerée de miel (25 g)

Une pincée de cannelle

Glaçons selon les goûts

1 cuillerée aux graines de chia (10 g)

1 cuillerée de noix ou de beurre de cacahuètes (optionnel) (20 g)

Préparation

Mettez tous les ingrédients dans votre mixeur et mixez jusqu’à l’obtention d’une consistance crémeuse.

Si vous préférez, vous pouvez ajouter les noix en morceaux et les graines de chia par-dessus.

  • Le smoothies à la graviola bio et à l’avoine

Ingrédients

Une demi-tasse de graviola bio (100 g)

Une demi-tasse de lait d’amandes (125 ml)

½ tasse de flocons d’avoine (100 g)

½ cuillerée de cannelle en poudre (2 g)

Glaçons

Préparation

Mixez tous les ingrédients ensemble jusqu’à ce que vous obteniez la consistance souhaitée. Servez et profitez.

Conseils pour préparer vos smoothies à la graviola bio

Vous pouvez ajouter un peu de sucré à l’un de vos smoothies : optez alors pour du miel ou un édulcorant de votre choix.

Les graines de chia ont plein de bonnes propriétés, et notamment celle d’aider votre estomac à ressentir la satiété pendant plus longtemps.

À l’option : une fois que votre smoothies à la graviola bio est prêt, ajoutez une portion des fruits que vous avez utilisés, en petits morceaux. C’est une manière ingénieuse de les consommer.

Vous pouvez aussi ajouter quelques compléments nutritionnels que votre médecin de famille vous a recommandés.

Souvenez-vous de tester de nouvelles associations qui vous plaisent. Faites marcher votre créativité. Ces smoothies à la graviola bio peuvent être un accompagnement spectaculaire pour vos repas.

Il n’est pas conseillé de les utiliser pour remplacer un bon petit-déjeuner car ils ne contiennent pas la quantité de nutriments dont votre corps a besoin pour commencer la journée comme il se doit.

Mais vous pouvez les consommer au milieu de la matinée ou de l’après-midi, lorsque vous ressentez l’envie pressante de manger ou même comme substitution à un dîner.

Il est important, avant de réaliser un changement drastique dans le régime, de consulter un nutritionniste.

Ces smoothies à la graviola bio ne remplacent pas un régime équilibré.

Même s’ils sont très nutritifs et bienfaisants pour la santé, ils n’apportent pas les nutriments dont votre corps a besoin au quotidien.